1

Tests automatisés : à quoi cela peut-il servir ?

Partager sur facebook
Facebook
Partager sur google
Google+
Partager sur twitter
Twitter
Partager sur linkedin
LinkedIn

Si vous discutez de son quotidien professionnel avec un développeur, il y a de grandes chances pour qu’il vous confesse que ce qu’il aime le moins dans son métier, ce sont les tests. Et pourtant, c’est une phase indispensable du processus de développement… Qui pourrait bientôt prendre une autre forme avec les tests automatisés !

L’importance de faire des tests dans le développement

Le développeur obtient un retour d’information sous une forme ou une autre en testant son produit. L’objectif est de s’assurer que ce qu’il vient de coder fonctionne comme prévu.

Comment fonctionnent les tests manuels ?

Les tests manuels sont effectués après le codage d’une feature par les développeurs, en règle générale. Ces tests manuels sont précieux et, dans un cycle de production, ils sont fréquemment appelés analyse de la qualité (ou QA).

Comme ces tests sont effectués à la main, le testeur (qu’il s’agisse du développeur ou d’un tiers) pourra examiner chaque virgule du code en cas d’échec.

Cependant, les tests manuels prennent beaucoup de temps et sont sujets à des erreurs. En outre, ils peuvent être sujets à des erreurs humaines. Si le code actuel provoque une régression, par exemple s’il casse un autre aspect de l’application, le testeur ne s’en rendra pas forcément compte tout de suite. Cela montre les limites du testeur. C’est pour cette raison que les tests automatisés semblent être une alternative enviable.

D’où l’intérêt de coder des tests

Les tests de codage, ou tests automatisés, sont capables d’automatiser une grande partie de ces vérifications manuelles. Les développeurs pourront exécuter leur code à l’aide de ces tests et obtenir un retour sur la fonctionnalité beaucoup plus rapidement que s’ils devaient passer en revue manuellement toutes les fonctionnalités de l’application.

Pourquoi opter pour des tests automatisés ?

Dans le développement de logiciels, la valeur ajoutée se fait par petites quantités. Dans le jargon des développeurs, on parle d’incréments successifs. Vous ne créerez jamais un excellent logiciel d’un seul coup. Chaque fois que vous itérez sur le code pour l’améliorer et le renforcer, vous le faites en ajoutant de la valeur.

Les entreprises qui se développent le plus rapidement d’un point de vue tech sont celles qui itèrent le plus fréquemment et le plus efficacement. Elles adoptent de nouvelles fonctionnalités, corrigent les bugs (on appelle ça fixes) ou les dysfonctionnements plus rapidement que leurs concurrents. Logiquement, ce sont donc celles qui produisent le plus de tests automatisés

C’est à cela que l’on doit la généralisation progressive de ce type de tests. Ils permettent à une équipe technique de maintenir son élan en continuant à améliorer la base de code tout en déléguant la vérification des dernières briques de code à des algorithmes. Maintenant, que vous avez compris l’intérêt d’automatiser les tests, nous allons vous présenter les différents types de tests existants.

Comprendre le rôle de chaque test de code

Les tests statiques 

Ce sont les vérifications les plus basiques et, par conséquent, elles donnent un retour rapide au développeur. Ces tests donnent lieu à des notifications que ESLint ou TypeScript peuvent effectuer.

Le temps de développement ne diminuera pas de manière significative, mais il sera moins laborieux. Vous vous assurez que votre application fonctionne comme prévu en testant chaque modification par rapport à la version précédente du logiciel.

Les tests unitaires 

Ces tests sont au cœur de la pyramide des tests. Ils sont les plus nombreux, couvrant chaque module seul. Gardez à l’esprit que les tests unitaires ne sont pas conçus pour vérifier chaque composant de la base de code.

Ils doivent tester un comportement tout en étant isolés. En effet, ils ne doivent pas fonctionner en même temps que les autres modules qui peuvent être affectés par la même fonction. Les tests unitaires permettent de vérifier de nombreux ensembles de circonstances dans lesquelles une feature fonctionne ou dysfonctionne par rapport aux paramètres qu’elle reçoit en entrée. Leur objectif est de déterminer quels modules sont défectueux plutôt que de trouver une faute.

tests-automatises

Les tests fonctionnels

Les tests d’intégration, souvent appelés tests de fonctionnalité complète, vérifient une fonctionnalité entière. Le test imite l’activité d’un utilisateur et appelle tous les composants nécessaires pour qu’elle fonctionne correctement. L’objectif est de s’assurer que l’action testée est celle prévue par le consommateur lorsqu’il utilise votre application ou votre site web.

Conclusion

Quand on développe un logiciel, un site web ou une application mobile, il existe plusieurs catégories de tests. A l’heure actuelle, les tests automatisés progressent différemment en fonction de chaque type de test effectué. Mais, c’est une tendance de fond à laquelle nous sommes de plus en plus confrontés, que ce soit en développement web, ou dans les autres secteurs.

D'autres super articles !

Que fait un ingénieur QA ?

Avez-vous déjà entendu parler des ingénieurs QA ? Cet acronyme anglais ne vous dit rien ? Qui sont les ingénieurs QA et

Un Projet ? Contactez-nous et obtenez des conseils d'experts GRATUITS